Publications & communications

Chapitres d’ouvrage

Chapitres d’ouvrage publiés depuis 2019

2022

L’éducation intégrale à visée émancipatrice, un levier pour l’enseignement public

Qu’en est-il de l’éducation intégrale aujourd’hui en France dans l’enseignement public ? Existe-t-il des établissements scolaires qui mettent en pratique une éducation intégrale comme l’a imaginé et expérimenté Paul Robin ? L’éducation intégrale, ce concept élaboré par Paul Robin est une éducation qui prendrait en compte plusieurs éléments : intellectuels, corporels, manuels, émotionnels dans une visée émancipatrice qui participerait à l’éducation des individus à plusieurs niveaux et ne se contenterait pas seulement des savoirs intellectuels, voir même de savoirs fondamentaux pour former les futurs adultes. Ce modèle d’éducation existe-t-il en France au XXIe siècle ? À l’École Vitruve et au Lycée autogéré de Paris, deux établissements singuliers de l’enseignement public qui existent respectivement depuis bientôt 60 ans et 40 ans, les dispositifs pédagogiques et politiques mis en place se rapprochent de cette éducation intégrale.

Patry D. (2022). L’éducation intégrale à visée émancipatrice, un levier pour l’enseignement public. In M. Depoil, F. Goeninger, D. Patry et S. Wagnon, L’éducation intégrale. Pour une émancipation individuelle et collective. Suivi de Paul Robin et l’enseignement intégral. Lyon : Atelier de création libertaire.

2021

Les expérimentations pédagogiques de Robert Gloton

Robert Gloton (1906-1986) participait au colloque d’Amiens en mars 1968 en tant qu’Inspecteur des écoles primaires et vice-président du GFEN. Comment et pourquoi a-t-il participé à ce colloque ?

Patry D. (2021). Les expériences pédagogiques de Robert Gloton. In Julien Cahon et Bruno Poucet, Réformer le système éducatif. Pour une École nouvelle , mars 1968. Rennes : Presses Universitaires de Rennes

2019

Le self-government : l’instauration d’un principe fédérateur de l’Éducation nouvelle ? (1900-1930)

Le self-government est une des notions les plus utilisées par les militants des pédagogies d’éducation nouvelle depuis le début du 20e siècle.

Elle apparaît comme un des principes fédérateurs de ces courants multiples qui vont se regrouper dans la Ligue internationale pour l’éducation nouvelle au congrès de Calais en août 1921.

Néanmoins, l’histoire de cette notion reflète pourtant une profonde ambiguïté. En effet, le self-government entend résoudre une tension majeure pour les pédagogues de l’Éducation nouvelle : comment élever la formation intellectuelle, physique et morale d’un enfant en évitant les dérives autoritaires de toute action éducative ?

Si son intention et son ambition sont claires, la mise en œuvre de cette notion apparaît plus complexe à appréhender.

Patry D. et Wagnon S. (2019). Le self-government : l’instauration d’un principe fédérateur de l’Éducation nouvelle ? (1900-1930). In Caroline Barrera et Véronique Castagnet (dir.), Décider en éducation, entre normes institutionnelles et pratiques des acteurs du XVe siècle à nos jours, Villeneuve d’Ascq : Presses Universitaires du Septentrion.